En bref

Le musée Nicéphore Nièpce recrute son directeur

Le musée Nicéphore Niépce et la ville de Chalon-sur-Saône recherchent un directeur. Fort d&rsq...

Les vainqueurs du Prix de Photographie Magnum et LensCulture annoncés

L’agence Magnum Photos a annoncé les vainqueurs de son tout jeune prix de photographie. Il s&...

Record de vente pour Wolfgang Tillmans

Le photographe allemand Wolfgang Tillmans, âgé de 48 ans, a vu son oeuvre Freischwimmer #84 être...
PHOTO DU JOUR
Luciana Pampalone, Graflex, 2012 © Luciana Pampalone
Luciana Pampalone, Graflex, 2012 © Luciana Pampalone

D’où vient votre photographie ?
Aurélien Chavaud :
D’un mélange entre la photographie plasticienne et la photographie de reportage. J’aime projeter un imaginaire sur des situations existantes. J’ai été assistant dans la mode pendant pas mal de temps, esthétiser les choses fait donc partie de mon langage d’une certaine façon. Au fil du temps je me suis construits un univers à mi-chemin entre mon intérêt pour les gens, les lieux, et ma volonté de produire des visuels qui soient tout autant esthétisants qu’inattendus.

Quand a lieu l’instant décisif pour vous ?
A.C :
Quand j’ai le sentiment qu’il existe une adéquation parfaite entre mon sujet, la lumière et l’émotion qui en émane; Il existe un moment ou tout et en place. Je cherche à produire des visuels construits, tant au niveau du graphisme que de l’émotion. C’est le moment ou tous ces paramètres sont en cohésion qui est décisif pour moi.

Qu’est-ce qui a inspiré votre travail / votre série ?
A.C :
J’aime la photographie contemporaine tant que le cinéma, la peinture, l’architecture, la musique… Puis aussi la pop culture, les séries télévisées, les bandes dessinées, le monde qui nous entoure…! Je suis un peu une éponge, tout peut être une inspiration.

Quel lien y a-t-il entre votre travail commercial et votre travail artistique ?
A.C :
J’essaye de faire en sorte que les deux soient le moins distants possibles l’un de l’autre. Mon travail personnel m’a permis de me construire et de définir quelle est ma photo et quelle ne l’est pas. Dans mon travail éditorial, quand je suis amené à photographier quelqu’un dont l’univers me séduit, je ne fais pas la différence entre l’un et l’autre. Je considère ces images comme faisant partie intégrante de mon travail personnel, je photographie cette personne en l’amenant dans mon univers esthétique tout en essayant de respecter le sien. Au fil du temps j’en suis venu à mélanger certains de mes sujets avec mes paysages pour en faire des surimpressions, ils ne font plus qu’un…!

Une priorité : une grande campagne de publicité ou exposer en galerie ?
A.C :
Les deux! Je suis bien sûr très attiré par le monde de la galerie et adorerais avoir la possibilité de montrer mes images en grand format…! D’un autre coté il existe aussi pour moi un véritable plaisir à travailler en équipe et à produire des visuels aboutis. J’apprécie me mettre au service d’un client, développer un esthétisme et répondre à une commande. J’ajouterai qu’une campagne publicitaire permet aussi produire plus de travail personnel…!

Quelles sont les tendances photographiques actuelles selon vous ?
A.C :
Je ne sais pas trop, il existe tant de langages photographiques qu’il est difficile de définir quelle est la tendance du moment. Je pense que l’école américaine, le coté ‘cool school’, occupe l’esprit de nombreux photographes…! Dont le mien, mais c’est peut-être obsolète…!

Autre chose à dire ? La réponse à une question que je n’ai pas posée !
A.C :
Aïe c’est dur!! Mon plat préféré?! Non je plaisante…! Ce que j’aurai aimé faire si je n’avais pas été photographe peut-être? Musicien…

Né à Paris, Aurélien Chauvaud a fait ses études entre la France, l’Angleterre et la Barbade. Il a étudié la photographie au Blackpool College, Lancaster Universtity, UK. Il assiste de prestigieux photographes de mode avant de devenir indépendant et c’est loin de cet univers qu’Aurélien développe son univers photographique. Il cherche à produire des images à mi-chemin entre la photographie de reportage et la photographie plasticienne et à projeter un imaginaire sur des situations existantes. La relation intrinsèque qui existe entre les lieux et les gens l’intéresse tout particulièrement. Il a été lauréat de plusieurs concours, notamment : l’AOP Open en Angleterre, le prix Kodak en France, le concours de la gallery Jen Berkman à New York ainsi qu’au Bill and Melinda Gates foundation photo Award.

REPRESENTATION
Florence Moll www.florencemoll.com

Propos recueillis par Séverine Morel

En savoir plus

PHOTOGRAPHE
Aurélien Chauvaud

Né à Paris, Aurélien Chauvaud a fait ses études entre la France, l’Angleterre et la Barbade. Il a étudié la photographie au Blackpool College, Lancaster Universtity, UK. Il assiste de prestigi...