En bref

Le musée Nicéphore Nièpce recrute son directeur

Le musée Nicéphore Niépce et la ville de Chalon-sur-Saône recherchent un directeur. Fort d&rsq...

Les vainqueurs du Prix de Photographie Magnum et LensCulture annoncés

L’agence Magnum Photos a annoncé les vainqueurs de son tout jeune prix de photographie. Il s&...

Record de vente pour Wolfgang Tillmans

Le photographe allemand Wolfgang Tillmans, âgé de 48 ans, a vu son oeuvre Freischwimmer #84 être...
PHOTO DU JOUR
Luciana Pampalone, Graflex, 2012 © Luciana Pampalone
Luciana Pampalone, Graflex, 2012 © Luciana Pampalone

Bill Henson est considéré comme l’un des plus grands photographes australiens vivants. Dans sa dernière exposition, Henson a endossé le rôle de curateur pour choisir 100 travaux dans l’importante collection détenue par la Monash Gallery of Art (MGA) et présenter un choix éclectique d’images présentant l’évolution de la photographie en Australie.

La MGA est connue comme le centre névralgique pour la photographie en Australie et sa collection est considérée comme l’une des plus extensives en la matière. Au début, Henson l’a parcourue sous format numérique, pour pratiquer sa première sélection. Ensuite, les images furent ramenées des archives et étalées sur le sol de la galerie, où Henson les a mélangées et associées sur la simple base de sa sensibilité esthétique.

La sélection finale de Wildcards comprend des travaux allant du XIXe siècle à aujourd’hui. Sur les murs, qu’Henson a fait peindre en gris très sombre pour créer une atmosphère immersive, on trouve des images de David Moore, Wesley Stacey, Mark Strizic et Ingeborg Tyssen, entre autres. Il y a aussi des photographies de peintres australiens renommés comme Albert Tucker et Norman Lindsay, qui a photographié beaucoup des modèles qui ont posé pour lui dans les premières décennies du XXe siècle.

La majorité des images sont en noir et blanc, excepté pour un petit cyanotype de la fin du XIXe siècle. Accrochées par petits groupes, les images qu’Henson a choisies sont rassemblées par paires sans barrière d’époque, de style et de célébrité, et ses associations de photographies affichant de grandes différences d’échelle créent des dialogues visuels intéressants. Ces photographies montrent aussi l’évolution du procédé photographique avec des images au bromoil et à l’albumine, ainsi que des impressions couleur chromogènes.

D’autres regroupements présentent les images indépendamment, et non par paires. Par exemple, les clichés emblématiques de Sydney réalisés par David Moore dans les années 40, qui sont parmi les travaux les plus frappants présentés. Sur le mur du fond de la galerie principale, on trouve une large sélection de photographies en noir et blanc de Wesley Stacey, dont le travail apparaît également dans d’autres parties de l’exposition. Stacey a aussi des œuvres accrochées dans une galerie voisine, donc son travail semble un peu sur-représenté, mais comme le dit Henson, cette exposition « repose entièrement sur mes goûts, mes intérêts et mes émotions ».

Wildcards: Bill Henson Shuffles the Deck
Jusqu’au 30 mars, 2014
Monash Gallery of Art, Melbourne
860 Ferntree Gully Road,
Wheelers Hill
Australie

http://www.mga.org.au