L'Œil du Web
de Laure Boyer

France, écrit par Laure Boyer

[Photo 23] Ballerina project, New York

Cette semaine sur le Web : l’AFP débarque sur Instagram, dossier jeunesse, skate, surf & sun avec Larry Clark, David Lekach et Anthony Acosta, la photo de mode sensuelle de Arnaud Lajeunie, les 70 bougies de Catherine Deneuve en 70 images et le projet Ballerina à New York City.    


L’AFP débarque sur Instagram 
L’Agence France-Presse poursuit le développement de son réseau de diffusion sur la Toile. Après l’arrivée au compte-goutte des comptes locaux sur Twitter @AFP, @AFPPusa, puis celle de comptes thématiques comme @AFPCannes, la référence en matière de photojournalisme s’empare d’Instagram avec un compte AFPphoto. « Le but est de se faire connaître du grand public », explique Stéphane Arnaud, adjoint au rédacteur en chef de l’AFP-Photo.  
Le service photo de l’AFP entend atténuer sa très sérieuse image et son côté actu : « Nous reposterons les images que les photographes de l’agence auront mis en ligne plus tôt sur leur propre compte Instagram. AFPphoto offrira ainsi un regard plus magazine et moins breaking news avec des photographies qui sortent des commandes de l’agence », ajoute-t-il.
[Photo 01 & 02]
http://www.fisheyemagazine.fr/afp-sur-instagram
http://instagram.com/afpphoto#


Dossier jeunesse, skate, surf et sun :

 Larry Clark et la jeunesse parisienne dans The smell of us
En 2010, une rétrospective de son œuvre photographique et cinématographique était organisée au Musée d’art moderne de la Ville de Paris. Kiss the Past Hello provoqua d’ailleurs un esclandre médiatique puisque — fidèle à son esthétique — Larry Clark y montre des photos d’adolescents nus et les images furent immédiatement qualifiées de pornographiques.
C’est dans ce contexte et à cet endroit précis, le Musée d’art moderne de Paris, que Larry Clark découvre l’un des plus grand spots parisiens : le parvis du Palais de Tokyo. Le projet d’un film germe dans son esprit et il décide de confier rédaction du scénario à S.C.R.I.B.E, jeune poète nantais rencontré à l’occasion de la préparation de son exposition.
Fidèle à son habitude, à contre-courant des institutions, Larry Clark tournera son film grâce à un casting de comédiens non professionnels, des kids authentiques et bruts. Afin de permettre au public de suivre le déroulement du tournage, le réalisateur Thomas Kimmerlin a choisi de mettre en ligne une web-série de 8 épisodes tout au long de l’été. Un été avec les Kids de Larry Clark’ offrira chaque semaine des fragments de vie, des instants glanés lors du tournage, le tout filmé, monté et diffusé quasi en direct.
Le premier épisode de la web-série, produite par ARTE Creative France, est diffusé le 23 mai.
http://www.konbini.com/fr/culture/the-smell-of-us-chronique-dune-jeunesse-parisienne-par-larry-clark/


 Interview des jeunes à propos du tournage avec Larry Clark. Photos David Ledoux.
[Photo 03, 04 & 05]
http://www.dazeddigital.com/artsandculture/article/19723/1/larry-clark-s-new-kids


 David Lekach, Los Angeles : journal visuel de Los Angeles par un jeune photographe : la plage, le surf, les jeunes. Il vient d’être publié sur le nouveau site de photographes émergents Stampsy, qui met superbement en valeur les photos par une mise en page en parallaxe (effet permettant de publier les images en pleine page et en lecture verticale mobile dans un site web).
[Photo 06, 07, 08 & 09]
http://stampsy.com/trending/7160
Son site web et sur Instagram David Lekach


 Anthony Acosta, série En traversant les ombres de skaters
Interview de Anthony Acosta par Whiteley, un autre skateur et photographe au Leica, au sujet de sa série En traversant les ombres. Cette série en noir et blanc est la collision a priori peu probable de la planche à roulettes et de la photographie au Leica M6. 
[Photos 10, 11 & 12]
http://blog.leica-camera.com/photographers/interviews/rolling-through-the-shadows-anthony-acosta/
Site internet d'Anthony et Instagram


La magie inattendue des photos de Jessica Wolfelsperger
Diffusée sur C-Heads.com, la photographe berlinoise aime photographier le processus du lâcher-prise, quand la magie de l’image apparait de façon inattendue. « Je vis dans le présent. En dix ans, beaucoup de choses peuvent se passer. » Elle vient de publier un livre A letter to you, I’ve never sent, au sujet d’un amour qui ne fonctionne pas. « Je pense que la plupart d’entre nous on connu ce sentiment, lorsque quelque chose prend fin et le moment où vous réalisez que vous devez partir. Cela a toujours été un mystère pour moi, comment les choses ont pu être si belles au début et soudain tout devient si compliqué. Avec ces lettres, je parle de cette confusion. »  Lire la suite de l’interview ici.
[Photos 13, 14 & 15]
http://www.cargocollective.com/jessicawolfelsperger

http://www.wolferinagoes.tumblr.com


Mode : La photo sensuelle parisienne à son top avec Arnaud Lajeunie
Le photographe parisien Arnaud Lajeunie vient d’exposer sa série L’eau rencontre la couleur/ La couleur rencontre l’eau au Festival international de photo de mode à Hyères. Alors qu’il passe à Londres et participe à la 7e sortie de LImparfaite, il a répondu aux questions du magazine Dazed sur la tension érotique de ses photos et pourquoi l’eau un outil si puissant et imprévisible pour lui.
[Photos 16-17-18]
http://www.dazeddigital.com/photography/article/19986/1/sensual-parisian-photography-at-its-best


Catherine Deneuve : 70 ans en 70 images
Jeune, Catherine Dorléac ne rêvait pas de cinéma, au contraire de sa sœur Françoise qui la pousse à faire des essais pour le film Les portes claquent, de Jacques Poitrenaud. Elle obtient le rôle et commence sa carrière. Son destin bascule. Catherine Dorléac devient Catherine Deneuve — le nom de jeune fille de sa mère — et quitte le domicile familial en 1962 (elle a 19 ans) pour vivre avec Roger Vadim. Le réalisateur lui offre un rôle dans Le vice et la vertu. A l’écran, elle fascine par sa justesse et brille par sa beauté froide. Discrète mais pas ingénue…  De sa première apparition à l’écran en 1957 dans Les Collégiennes jusqu’à Elle s’en va sorti en 2013, retour sur la vie de la grande Catherine. 70 ans en 70 photos.
[Photos 19, 20 & 21]
www.vanityfair.fr/culture/cinema/diaporama/catherine-deneuve-en-70-photos/384?utm


Ballerina project : des danseuses à New York
Le projet Ballerina a grandi de l’idée de voir la ville de New York comme un aimant de la créativité. Chaque photographie est un travail collaboratif alliant la danse, la haute couture et la photographie, mis en scène dans le paysage de la ville. Le danois Shitagi est à la fois le créateur et le photographe du projet Ballerina. Souscrire et voir plus d’images ici.
[Photos 22-23-24]
http://ballerinaproject.com
https://www.facebook.com/theballerinaproject
http://instagram.com/ballerinaproject_


Gardez l’œil bien ouvert sur le Web !