En bref

Le MoMA annonce la première exposition retraçant toute la carrière du photographe Stephen Shore

Le MoMA de New York a annoncé Stephen Shore, la première rétrospective retraçant l'intégralité...

Laurent Henrion, Prix Picto de la Jeune Photographie de Mode affiché dans Paris

Une sélection de photographies de Laurent Henrion grâce auxquelles il a été désigné lauréat d...

13ème Festival Photographique de Brest : Pluie d’images

En 2017 le festival Pluie d'Images se penche sur la notion de frontière. Cette ligne imaginaire qui...
PHOTO DU JOUR
Le commandant Charcot en 1908 © Maurice-Louis Branger - Roger-Viollet
Le commandant Charcot en 1908 © Maurice-Louis Branger - Roger-Viollet

Cherchant à rencontrer des stripteaseuses plus âgées, je me suis retrouvée avec des show girls. Leur mépris affiché des stripteaseuses eut le don d’éveiller ma curiosité. J’ai un faible pour les laissés pour compte. Ils tendent à se donner plus de mal.
De strip clubs en cabarets Burlesques, je me suis mise en quête de ces “Legends”, ces figures mythiques de l’art éminemment américain du striptease. Au cours des heures de confidences enregistrées et de séances photo intimes, elles se mettent à nu et, avec émotion révèlent les secrets enfouis de leur existence. Leurs souvenirs font écho à la mémoire de la nation. Les vétérans du Vietnam et les Hells Angels sont leurs fidèles.
Candeur et décadence. Cet art a connu son âge d’or, balayé par l’industrie du sexe, mais ses icônes en ont conservé l’aura magique. De tous les âges, de 60 à 95 ans, elles n’ont jamais fait la couverture des magazines chics. Séduisantes reines de “l’effeuillage”, dénudées mais jamais nues, espèce féminine en voie de disparition, elles ont atteint ces pages.
Quand j’ai eu 20 ans, pour mon premier ouvrage  photographique, j’ai mis mon corps à l’œuvre dans une série d’autoportraits abstraits. Seule avec l’essentiel, un petit studio tapissé de papier noir était mon théâtre, et ma peau blanche pour costume. Essayant postures et lumières, je faisais de cette femme un “transformer” polymorphe, transcendant les contorsions de mon corps en figures d’un ballet primitif. Cette représentation subversive disait il y a plus d’invention et de découverte dans le corps d’une femme que beauté, sexe ou nudité.

D’une rencontre furtive dans un strip club de New York, le Blue Angel, j’ai senti que ces femmes et moi étions sœurs. Reconnaissant leur art, j’ai cherché a les connaître. Nous étions toutes des illusionnistes. Elles faisant glisser leur déguisement pour provoquer et agiter les sens de leur public, et moi, déguisée en nu, inventant d’un corps humain d’inattendues et provocantes figures. Burlesque sans le savoir.
 
Stripteaseuse. Ecdysiaste pour la haute société. Du grec ecdysis : qui se débarrasse d’une couche extérieure de tégument, comme font serpents ou insectes. Acte naturel de transfiguration. Pure mutation artistique sous nos yeux.
Ne nous y trompons pas. Chacune d’elles est un vrai entrepreneur du “rêve américain”. Elles ont conquis leur chair et leur indépendance, leur sexe et leur économie, et elles en ont payé le prix fort. Célébrité, déchéance, addictions, solitude, indigence, tout ce qui va avec la vie quand il n’y a plus qu’à vivre. Elles sont là, avec humour et grâce. C’est ce qui fait d’elles des “Legends”.
Ensemble, nous avons joué une scène ou deux du film de leur vie, et à ces moments-là je voyais l’enfant en moi. Comme si l’avènement de toute femme incluait les gestes et les rituels intimes de séduction des petites filles que nous avons été. Des gestes qui nous accompagnent toute notre vie.
En rendant hommage à ces artistes, je souhaite honorer ma mère et sa mère farouche, ainsi que la femme plus vieille que je serai un jour, atteignant cet âge où la flamboyance attenuée de la chair laisse voir plus de l’âme originelle.
Corps âgés, trophées anciens. Souvenirs d’adulation et transes érotiques ont une façon d’animer et de transfigurer avec innocence ces femmes magnifiques devant nous.

Marie Baronnet

LIVRE
Legends, The Living Art of Risqué  
Marie Baronnet
192 pages
25 x 25 cm
couverture rigide
140 photographies couleur
Français ou anglais
ISBN: 979-10-92265-22-4
39 €
Parution: novembre 2014
Édition spéciale de Legends  disponible

www.mariebaronnet.com
www.andrefrereditions.com

En savoir plus

PHOTOGRAPHE
Marie Baronnet

Awakening Universite Paris 8, Photography: the basics and the essentials. Les Beaux Arts de Paris, Multimedia: I discover that pictures once taken are still a live material for further exploitation. Color Polaroid self-portraits. Bodies. B...

Portfolio
Marie Baronnet :–The living art of Risqué

Je remonte le temps, retour sur les origines d'un art vivant, le strip tease et la rencontre avec ses icônes. 
Du “strip joint”, l'inspiration première de cette série, au théâtre Burlesque, je me projette avec ces femmes dans l'histoire du strip tease de Roosevelt à R...

Portfolio
Marie Baronnet: Sur le sentier de la tornade

Le 20 mai une tornade classée EF5 sur une échelle de 1 à 5 touche terre près d’Oklahoma City et pendant 40 minutes va aspirer et ventiler tout sur son passage. C’est un tourbillon monstre de plus de 2 km de diamètre au sol à sa puissance maximum, avec des vents chronom...

Exposition
Paris : « Legends » de Marie Baronnet

Dans le cadre de sa thématique "Gender? People and Art contribution", panorama des pratiques artistiques traversées par la question du genre, LO/A est heureux d'annoncer l'exposition de Marie Baronnet avec sa série "Legends" jusqu'au 23 mai 2015. Son travail ...