En bref

Le musée Nicéphore Nièpce recrute son directeur

Le musée Nicéphore Niépce et la ville de Chalon-sur-Saône recherchent un directeur. Fort d&rsq...

Les vainqueurs du Prix de Photographie Magnum et LensCulture annoncés

L’agence Magnum Photos a annoncé les vainqueurs de son tout jeune prix de photographie. Il s&...

Record de vente pour Wolfgang Tillmans

Le photographe allemand Wolfgang Tillmans, âgé de 48 ans, a vu son oeuvre Freischwimmer #84 être...
PHOTO DU JOUR
Luciana Pampalone, Graflex, 2012 © Luciana Pampalone
Luciana Pampalone, Graflex, 2012 © Luciana Pampalone

Purgatory & Paradise: SASSY ’70s Suburbia & The City  de Meryl Meisler juxtapose des images intimes de la vie chez elle à Long Island à la vie des rues et de la nuit de New York – tel que cela n’a jamais été vu. Excentrique, nostalgique et un peu coquin, c’est un véritable témoin d’une décennie qui captive la génération d’aujourd’hui. Les photos et histoires illustrent le passage à l’âge adulte de Meryl : le South Bronx, la banlieue, le Mystery Club, les cours de danse, les Girl Scouts, les Rockettes, le cirque, l’école, les mitzvahs, les bals de fin d’année, les mariages, la Fire Island gay, les Hamptons, les féministes, les joyeuses putains, CBGB, les punks, le disco, les bars after et Go-Go, la Jewish et Gay Pride, la vie de la rue, le théâtre, les vacances, l’amitié, la famille et l’amour. Elle devait tout photographier pour trouver du sens, s’accrocher au temps, le lâcher et finalement le partager. Les années 70 étaient fougueuses mais aussi douces, tout comme Meryl.

Meryl a été introduite au purgatoire en 1957 lors d’un incident d’enfance, on lui a dit : « Tu ne pourrais jamais aller au paradis, au mieux tu iras au purgatoire, » parce qu’elle était juive. C’est alors que Meryl a entendu parler du purgatoire et qu’elle a appris l’importance d’être ouverte d’esprit et de ne pas juger les gens à l’avance. Meryl a déménagé à New York en 1975, avec son premier chèque elle a acheté une édition d’époque du Purgatoire & Paradis de Dante, illustré par Gustave Doré. Elle avait besoin de le « posséder », de manière littérale et figurative.

Meryl amenait partout son appareil photo de format moyen – photographiant le monde qu’elle connaissait à Long Island – enfilant des uniformes et des costumes d’enfance pour des autoportraits, des visions humoristiques de sa famille et ses amis, l’hilarité du cercle du Mystery Club de ses parents. « Le Paradis n’est pas uniquement dans mes yeux, » déclare Dante dans Paradiso. Beaucoup de gens considéraient le New York des années 70 comme étant l’enfer, au mieux le purgatoire. Avec un esprit et un cœur ouverts, Meryl a trouvé le paradis en photographiant les rues et la vie nocturne de NYC, de nombreuses photos étaient si sauvages qu’elle n’avait jamais osé les montrer jusqu’à maintenant.

LIVRE
Purgatory & Paradise: SASSY ’70s Suburbia & The City
Photographies et textes de Meryl Meisler
BIZARRE PUBLISHING
Hardcover
8.5 x 11 inches
256 pages, 241 photographies N&B
ISBN: 978-0-9910141-3-2
$45.00 USA/CAN

 

En savoir plus

PHOTOGRAPHE
Meryl Meisler

Meryl Meisler est une artiste et photographe américaine.

Les Livres
Meryl Meisler — A Tale of Two Cities: Disco Era Bushwick

Extrait de l’essai de Meryl Meisler,A Tale of Two Cities: Disco Era Bushwick A la fin des années 70, New York était un endroit fou à une époque folle, le temps de mes vingt ans. J’étais follement amoureuse de la ville et j’emm...

Événement
New York : Meryl Meisler

La Galerie Steven Kasher a inauguré la semaine dernière sa nouvelle exposition dédiée aux premières œuvres de Meryl Meisler, présentant plus de 35 tirages en noir et blanc. Ces photos expriment la force émotionnelle et l’exubérance des années 1970, quand la Psychologi...