En bref

Le musée Nicéphore Nièpce recrute son directeur

Le musée Nicéphore Niépce et la ville de Chalon-sur-Saône recherchent un directeur. Fort d&rsq...

Les vainqueurs du Prix de Photographie Magnum et LensCulture annoncés

L’agence Magnum Photos a annoncé les vainqueurs de son tout jeune prix de photographie. Il s&...

Record de vente pour Wolfgang Tillmans

Le photographe allemand Wolfgang Tillmans, âgé de 48 ans, a vu son oeuvre Freischwimmer #84 être...
PHOTO DU JOUR
Luciana Pampalone, Graflex, 2012 © Luciana Pampalone
Luciana Pampalone, Graflex, 2012 © Luciana Pampalone

Nous continuons la diffusion des projets sélectionnés pour les Prix des Nuits Photographiques 2015, qui ont été remis le 19 septembre 2015. Aujourd’hui, nous vous présentons le film intitulé « Cortex » réalisé par le collectif français Faux Amis.

Des habitants ont posé pour des prises de vues 3D, dans un lieu évoquant un souvenir. Le paysage se transforme, se désagrège à la prise de vue. Réalisé dans le cadre de la résidence-mission en Seine-et-Marne.

Pretty Picture
Il a l’air suspendu entre la vie et la mort dans ce liquide amniotique bleu, cet écrin à la trame grossière, tel un foetus dans un ventre. Figé, immobile, car seule la caméra tourne et se déplace autour de son sujet, objet absorbé par le décor qui l’entoure.
C’est la naissance de ta mort. c’est la dentelle de ta mémoire, l’éponge gonflée de ton cerveau malade, le tissu ajouré de ton coeur transpercé. C’est la vie qui coule et s’écoule dans tes tuyaux, c’est la gravité qui t’attire, c’est tes cellules qui éclatent sans bruit, papier à bulle que l’on craque avec joie entre deux doigts
c’est ta chute dans le vide, dans l’infini low fi. Mais tu rebondis sur la pulpe dure d’un morceau de corps non identifié (le coup de pied?) et jaillis à nouveau dans l’univers immense.
(il y a des accrocs dans la pretty picture, dans le ciel bleu, dans la dentelle de tes mémoires)
Tu es à la fois ce vaisseau solitaire qui s’éloigne, à ton rythme tranquille, de plus en plus loin des autres; et ce petit tas de chair sur ton petit morceau de terre. pré carré, et souvenir chéri, carré de terre, pierre polie, des fulgurances rares, clin de lumière dans tes nuits noires, illuminent par à-coups tes tunnels sombres. tu veux que je te raconte mon grand moment? oh oui prend note je t’en prie, que je ne meure pas tout à fait.
Et je tente de comprendre le sens de ma présence ici je vais chercher, rebuts et coquillages et bouts de verre colorés, sur la grève, apportés par la marée à la merci de ses cadeaux jolis et empoisonnés, des bribes de réponse brindille après brindille je fais le nid de mes croyances les évènements me malmènent et mon nid s’envole à tous vents les évènements se gâtent et me consolent, et la peur au ventre à l’idée qu’elle me soit retirée, je jouis quelques instants de cette richesse. je polis ce souvenir ensuite, je le raconte, le transforme, il tourne et tourne dans ma poitrine, et devient brillant comme une pierre révélant tous ses détails, ses couleurs. il fait cette petite musique qui est la mienne, qui m’anime et me fait reconnaitre des autres quand ma planète en croise une autre, s’y arrime pour quelques instants je tinte, je tintinnabule de ce récit, mon récit fondateur, mon mythe.
Sarah Balcon

Collectif Faux Amis
(Lucie Pastureau, Lionel Pralus, Hortense Vinet)

Le collectif faux amis est un collectif d’artistes formé en 2008.
La cellule familiale et les problématiques qui en découlent, la personne dans le développement de son identité et son rapport au territoire sont les thématiques
explorées par le collectif.
Travaillant principalement autour de l’image photographique liée au texte, leur pratique s’étend aussi au son, la vidéo, la sculpture ou l’installation, l’image 3D, etc.

http://fauxamis.net
http://lesnuitsphotographiques.com