En bref

En coulisse du clip Fall In Deep, réalisé par Elsa Parra & Johanna Benaïnous

Le duo de photographes Elsa Parra & Johanna Benaïnous ont dernièrement réalisé le clip Fall...

David Hurn lègue sa collection au Musée National du Pays de Galles

Le photographe estampillé Magnum Photos a légué sa collection composée de 1500 tirages personnel...

Mathias Depardon a entamé une grève de la faim

Le photojournaliste Mathias Depardon a entamé une grève de la faim le 21 mai dernier.  Il avait ...
PHOTO DU JOUR
Portrait of Stanley Greene, Paris, 1994 © Bernard Plossu
Portrait of Stanley Greene, Paris, 1994 © Bernard Plossu

Dans la série « Shelter », le photographe contemporain Jehsong Baak modèle le style traditionnel et moderniste du noir et blanc de son oeil incisif afin de produire des clichés d’un impact étonnant. Cette maquette, non encore publiée, couvre deux périodes qui s’étendent sur vingt-cinq ans de travail : la première se déroulant de 1987 à 1990, et la seconde capturant la ville lors de ses nombreuses visites de 2001 à 2013.

Les premiers travaux sont des clichés du temps où l’artiste quitte l’université pour faire de la photographie, et vit dans une chambre d’hôtel simple (SRO) dans le Upper West Side de Manhattan de ses 19 à ses 23 ans. Le large éventail de voisins, d’amis, de petites-amies, et l’endroit en lui-même, sont dépeints avec un regard à la fois sympathique et brutalement honnête. La seconde partie du livre est composée d’images plus récentes prises par Baak à New York. Elle inclut les retours significatifs de l’artiste pour rencontrer son père alors âgé. Quant aux photographies, leur beauté se trouve dans la texture des noirs velours, la manipulation de la lumière et l’organisation des compositions, qui ensemble, révèlent la maîtrise de cet artiste singulier.

Il est rare de s’attarder sur le texte d’un recueil de photos mais dans ce cas, ne pas le faire reviendrait à laisser passer une histoire irrésistible. L’écriture de Baak est aussi percutante que les images, et le parfait accompagnement vers l’excavation émotionnelle présente dans les photographies de ces différents moments spécifiques dans le temps.

Même s’il est impossible de mettre en évidence une seule image, le livre ouvre avec une énergie viscérale sur l’autoportrait de 1987 de l’artiste, juste avant son départ de l’université pour New York. Parmis les clichés des différentes personnes qui passent devant son objectif, il y a aussi des superpositions d’images de Baak et de son père. Ces photographies détiennent des couches chargées de sens et fonctionnent comme le fil directeur qui, d’un bout à l’autre, unifie le recueil.

http://www.jehsongbaak.com

En savoir plus

PHOTOGRAPHE
Jehsong Baak

Jehsong Baak est un photographe américain vivant à Paris. A l’âge de neuf ans, Baak quitte sa Corée du Sud natale pour les Etats-Unis où sa famille s’installe à Washington DC. Ayant découvert la photographie pendant son adolescen...

http://www.jehsongbaak.com/blog.php