En bref

Appel à candidatures : Prix Bayeux-Calvados 2017

Le Prix Bayeux-Calvados des correspondants de guerre 2017 a soif de connaître vos travaux. Les can...

Début de la 3e édition de Photo se Livre à Aix-en-Provence

Du 30 mai au 17 juin, la galerie Fontaine Obscure à Aix-en-Provence accueille le festival Photo se...

Mathias Depardon interrompt sa grève de la faim

Arrêté le 8 mai dernier lors d’un reportage pour National Geographic, et détenu depuis à ...
PHOTO DU JOUR
Annie Leibovitz, Photos tirées de la série Driving © Annie Leibovitz
Annie Leibovitz, Photos tirées de la série Driving © Annie Leibovitz

Le « 116 », Centre d’Art Contemporain basé à Montreuil, accueille l’exposition Discriminations du photographe belge Pierre Leblanc. Cette série met en scène des individus dans des cellules, ces derniers incarnent les 20 discriminations* prohibés par la loi allant de l’orientation sexuelle, la santé ou encore au handicap. Les images sont visibles jusqu’au 16 avril prochain.

Pierre Leblanc propose, affûtée, aiguisée et tranchante, une nouvelle série de sa vision photographique de la comédie humaine. Assisté de son chef opérateur David Le Mevel, il perpétue sa vigoureuse, satyrique et poétique geste d’empêcheur de détourner en rond.

Ici, dans l’espace étroit, délétère et suffocant d’une geôle qui métaphorise les cachots existentiels (physiques, psychologiques ou mentaux), il revient en force avec une mise en scène féroce, tendre, virulente et désespérante sur toutes ces sortes de trappes qui prennent l’homme au piège et l’incarcèrent. Il poursuit inlassablement cette sorte de radiographie de l’espèce. On sent chez Leblanc l’homme de cinéma. Le regard qu’il propose est, pour en augmenter la violente acuité, érigé en œuvre d’art, en instant arrêté et traité avec une virtuosité confondante : éclairages époustouflants, compositions et mises en espace léchées, expressivité du jeu des acteurs, magnifique palette de couleurs, sens aigu de l’atmosphère.

(…) La caricature, l’incrimination, la tendresse, la provocation, l’esthétisme raffiné, l’émotion, l’attentat, l’humanité, le camouflet, la condamnation, la pensée et la subtilité sont enroulés dans une faramineuse pelote intime. Ces cocktails de contraires entremêlés font des compositions détonantes, littéralement dérangeantes, qui nous sortent d’un confort de la pensée mais plus encore de l’aveuglement bienséant, de l’ignorance apaisante.

(…)Ces images-là, au propre, sont saisissantes, elles agrippent, elles accrochent, elles emboutissent même quelquefois. (…) Leblanc est un montreur d’êtres. Et voilà montré, exhibé avec un talent insidieux, l’être incarcéré dans son propre zoo humain, dans les trappes de ses phantasmes, de ses obsessions, de ses vices, de ses rejets, de ses cécités volontaires et meurtrières, de ses propres gouffres. Dans cet univers, il y a le bourreau de soi-même, heureux, inconséquent, il y a la victime de soi-même, consentante, abandonnée, il y a celui qu’on pousse dans la marge, qu’on méprise, qu’on isole, qu’on frappe à mort, qu’on humilie, qu’on écarte, qu’on instrumentalise. L’homme est aussi vu, dénoncé dans ses insolences répugnantes, ses appétits démesurés, ses haines, ses aversions obscènes.

Dans l’édification de sa comédie humaine, Leblanc culmine dans la conciliation cohérente des dimensions sociale et artistique. Cet équilibre est assez rare pour être désigné. Plus qu’un moraliste, Leblanc est un esthète inspiré qui invente le pamphlet visuel. Il éreinte et adresse des signes de solidarité, des messages de tendresse, il porte par l’image, d’une façon brutale et incisive, des idées nobles, il n’hésite pas à parsemer ses déclarations visuelles de bombes insolites et drôles et sur la scène de son objectif, tout le théâtre humain se joue, du sordide au drôle, en passant par l’ignoble ou le poignant.

Denys-Louis Colaux (extrait)

*Les 20 critères de discrimination :
L’âge / L’apparence physique / L’appartenance réelle ou supposée à une ethnie, à une nation et à une race / L’appartenance ou non à une religion / L’état de santé / L’orientation sexuelle / L’identité sexuelle / La grossesse / La situation de famille / Le handicap / Le patronyme / Le sexe / Les activités syndicales / Les caractéristiques génétiques / Les mœurs / Les opinions politiques / L’origine / Le lieu de résidence
(Source: défenseur des droits)

EXPOSITION
Discriminations
Pierre Leblanc
Du 23 mars au 16 avril 2016
Centre d’Art Contemporain le « 116 »
116, rue de Paris
93100 Montreuil
France
Du mercredi au samedi de 14h à 18h.
http://www.pierreleblanc.be

En savoir plus

LIEUX
Centre d’Art Contemporain le « 116 »

http://www.montreuil.fr/culture/arts-visuels/le-116-centre-dart-contemporain/

PHOTOGRAPHE
Pierre Leblanc
Portfolios des Lecteurs
Pierre Leblanc
Intérieurs

Un regard acéré sur une société disjonctée… Si l’expression « être au volant » signifie souvent que nous sommes « maîtres à bord » aux commandes de notre vie, Pierre Leblanc nous montre que...

Portfolio
Pierre Leblanc
Fantasmes autour d'un banc

Ce fut le coup de cœur de la rédaction cette semaine. Les fantasmes, les délires et la créativité de Pierre Leblanc nous ont particulièrement séduits.