En bref

Richard Mosse arrêté en Grèce

Le photographe irlandais Richard Mosse, récent lauréat du prix Pictet 2017 pour sa série Heat Ma...

Le Musée de la Photographie de Charleroi souffle ses trente bougies

Crée en 1987, le Musée de la Photographie de Charleroi fête cette année ses trente ans. «&...

Martin Parr en personne au Metrograph New York

Le photographe britannique Martin Parr, membre de l’agence Magnum Photos, sera en conversation...
PHOTO DU JOUR
Eve Arnold, School for non-violence, Virginia, 1960 © Eve Arnold/Magnum Photos
Eve Arnold, School for non-violence, Virginia, 1960 © Eve Arnold/Magnum Photos

Dans leurs deux dernières séries « Parenthèses » et « Seconde Nature », le duo Olivia et Vincent Goutal prêtent leur visage pour explorer les eaux troubles de l’identité que ce soit dans les décors feutrés d’un monde urbain ou dans une nature sauvage.
Tout comme dans contes de fées, il s’agit là d’histoires inachevées, de dérobades, de fuites discrètes vers l’imaginaire dont les auteurs ne livrent aucune explication, laissant le spectateur libre de trouver  une interprétation.
Pour réaliser ces déambulations entre rêve et réalité, le duo puise son inspiration dans l’imaginaire collectif, que ce soit dans la publicité,  la littérature, le cinéma, et surtout dans la peinture d’Edward Hopper, de Caspar Friedrich ou bien dans celle des grands maîtres de l’âge d’or.
Chaque réalisation implique un long travail de réflexion, d’écriture, puis de mise en scène, où tout détail a son importance. Car pour Olivia et Vincent, il ne s’agit pas de retranscrire le réel, mais plutôt de le sublimer tout en finesse afin d’éveiller le regard du spectateur, de le happer vers des rivages incertains.
La manifestation du trouble est sublimée par le traitement de la lumière. Olivia et Vincent reconnaissent qu’elle est le principal sujet de leur oeuvre car « tout comme l’âme, elle est multiple et insaisissable ».
Ainsi, plusieurs photos participent à la composition finale, comme un « glacis » des temps modernes révélant des sfumatos et des couleurs vibrantes  à la limite du surnaturel.
Olivia et Vincent travaillent ensemble depuis 2008. Leurs photos ont été exposées dans le monde entier. Ils ont été distingués en 2011 aux Sony Photography Awards dans la catégorie Style Life pour la série Transitions. En 2012, ils ont reçu le 2nd prix au concours Emergent Artist Award à Dubaï. Ils ont été également finalistes au concours Photo d’Hôtel Photo d’auteur 2010.
Ils vivent en France à Aix-en-Provence.

Olivia et Vincent Goutal

En savoir plus

Tendances
Olivia Leriche & Vincent Goutal: Transitions

« Nos photos puisent leur inspiration dans l’iconographie publicitaire qui frappe notre regard au quotidien. Les personnages mis en scènes sont jeunes et dynamiques, et évoluent dans des décors qui témoignent d’une réussite soc...