En bref

Koudelka en personne à l’Anthology Film Archives

The Anthology Film Archives (New York) welcomes on Monday 26 the Czech photographer Josef Koudelka M...

Willy Ronis au Château de Tours

Demain, mardi 27 juin, ouvrira l’exposition du Jeu de Paume et du Château de Tours, consacré...

Richard Mosse arrêté en Grèce

Le photographe irlandais Richard Mosse, récent lauréat du prix Pictet 2017 pour sa série Heat Ma...
PHOTO DU JOUR
Eve Arnold, School for non-violence, Virginia, 1960 © Eve Arnold/Magnum Photos
Eve Arnold, School for non-violence, Virginia, 1960 © Eve Arnold/Magnum Photos

Après 30 ans d’aventures qui dépassaient le cadre strict de la photographie, le bar Floréal a dû mettre les clefs sous la porte en 2015.

Aujourd’hui, une grande exposition rappelle ce parcours original, conçue comme un chant pluriel, avec des regards partagés, regards critiques sur le monde comme il va, souvent mal, entre les eaux glacées du calcul égoïste et les vents tièdes chargés d’odeurs légères.
Se pose ici la question de la beauté et du bonheur, des rêves et des utopies (sans oublier la suite du texte de Rimbaud « Et je l’ai trouvée amère. Et je l’ai injuriée… »).
L’exposition montre l’histoire de l’aventure du bar Floréal*, ses projets et donne une place particulière à des projets récents réalisés par les photographes qui ont participé ces 10 dernières années au collectif.
Elle est enrichie d’œuvres d’artistes qui ont été exposés dans sa galerie et souligne l’importance du graphisme dans la diversité de ses actions et de ses livres.
Au final, c’est une exposition où urgence et violence côtoient calme et douceur, où l’interrogation politique et poétique se mêle au documentaire.

*Les photographes : Jean-Christophe Bardot, Bernard Baudin, Noak Carrau, Sophie Carlier, Jean-Luc Cormier, Sabine Delcour, Hervé Dez, Éric Facon, Nicolas Frémiot, Marc Gibert, Alex Jordan, Lucile Chombart de Lauwe, André Lejarre, Mara
Mazzanti, Nathalie Mohadjer, Myr Muratet, Olivier Pasquiers, Caroline Pottier, Nicolas Quinette, Laetitia Tura, Jean-Pierre Vallorani.

EXPOSITION
Le Bar Floréal. Un soir, j’ai assis la beauté sur mes genoux
Commissariat de Françoise Huguier
Les tirages de l’exposition ont été réalisés par le laboratoire Picto
Pavillon Carré de Baudouin
121 rue de Ménilmontant
75020 Paris
France
http://www.carredebaudouin.fr
http://www.bar-floreal.fr