En bref

World Press Photo prend ses quartiers à Barcelone

World Press Photo présente demain vendredi 28 avril à midi les lauréats de son édition 2017 ...

Première édition du Luxembourg Street Photography Festival

Ce vendredi aura lieu la première édition du Luxembourg Street Phootgraphy Festival, aux Rotondes ...

Conférence de Françoise Denoyelle sur la photographie humaniste

Dans le cadre de l’exposition ‘Y’a d’la joie’ de Pierret Jamet, la VO...

La Edwynn Houk Gallery présente en exclusivité la succession de Lillian Bassman, avec sa première exposition des œuvres de l’artiste. L’accrochage comporte plus d’une trentaine de tirages qui retracent l’évolution stylistique de la légendaire photographe de mode, passant en revue des clichés vintage, jusqu’à ses travaux réinterprétés, réalisés dans les années 1990.

Personnage visionnaire dans l’histoire de la photographie de mode, Lillian Bassman est publiée dans les pages du Harper’s Bazaar des années 1940 aux années 1960. Formée par le célèbre directeur artistique Alexey Brodovitch, pour qui elle travaillera également, Lillian Bassman devient directeur artistique du Junior Bazaar en 1945, jusqu’à la fermeture du magazine en 1948. À cette époque, elle commissionne régulièrement des artistes tels que Richard Avedon, Arnold Newman ou Robert Frank. À partir de 1946, elle commence à prendre ses propres photographies et devient rapidement photographe de mode. Sa première photographie est publiée au sein du Harper’s Bazaar en 1946 et son premier article en 1948.

Connues pour leurs silhouettes éthérées, leurs gestuelles exagérées et leurs compositions déroutantes, les photographies de Lillian Bassman mettent en lumière tout le mystère et le glamour qui entourent la femme moderne. L’artiste transforme ses clichés en chambre noire, alternant techniques de blanchiment et de colorisation : elle introduit ainsi une nouvelle forme d’expression esthétique, véritable révolution dans le monde de la photographie de mode.

Au début des années 1970, désabusée par l’évolution commerciale du secteur, elle quitte le milieu et détruit une grande partie de ses négatifs et de ses tirages. Une vingtaine d’années plus tard, elle retrouve une boîte de négatifs et commence un travail de réinterprétation. En chambre noire puis à l’ordinateur, elle modifie l’encadrement original, accentue le contraste et le flou, et retouche le fond. Ces images singulières provoquent l’intérêt renouvelé des éditeurs, des conservateurs et des collectionneurs.

EXPOSITION
Lillian Bassman
Du 12 mai au 8 juillet 2016
Hook Gallery
745 Fifth Avenue
New York NY 10151
info@houkgallery.com
http://www.houkgallery.com

En savoir plus

PHOTOGRAPHE
Lillian Bassman

Lillian Bassman est né en 1917 dans une famille d'immigrants d'intellectuels libres penseurs, et a été élevé avec un état d'esprit qui lui a permis de vivre comme un woman. Indépendant et non conventionnelle, elle a travaillé comme ...

Événement
Paris Photo 2015 : Lillian Bassman à la Peter Fetterman Gallery

Créée en 1989, la galerie Peter Fetterman s’est consacrée à développer le goût pour la photographie et sa reconnaissance comme un des beaux-arts. Spécialisée dans la photographie humaniste, de mode et de reportage, la galerie a constitué l’une des plus importantes co...

Tendances
Mort de Lillian Bassman

Grâce à leur style épuré, ses élégantes photographies noir et blanc ont charmé et inspiré les plus grands couturiers. C’est une grande dame de la mode qui s’est éteinte lundi.

Les Livres
Hall of Femmes: –Lillian Bassman

A la fin des années 40, Lillian Bassman était la directrice artistique de Harper’s Bazaar et Junior Bazaar. Bien que Alexey Brodovitch fusse toujours crédité de la création de Junior Bazaar, c’était en fait Lillian Bassman qui mettait en page le magazine.