En bref

En coulisse du clip Fall In Deep, réalisé par Elsa Parra & Johanna Benaïnous

Le duo de photographes Elsa Parra & Johanna Benaïnous ont dernièrement réalisé le clip Fall...

David Hurn lègue sa collection au Musée National du Pays de Galles

Le photographe estampillé Magnum Photos a légué sa collection composée de 1500 tirages personnel...

Mathias Depardon a entamé une grève de la faim

Le photojournaliste Mathias Depardon a entamé une grève de la faim le 21 mai dernier.  Il avait ...
PHOTO DU JOUR
Portrait of Stanley Greene, Paris, 1994 © Bernard Plossu
Portrait of Stanley Greene, Paris, 1994 © Bernard Plossu

Forcella est comme poignardée dans les entrailles profondes de Naples. C’est l’un des quartiers les plus anciens et les plus petits de la ville, connu comme le foyer des gangs mafieux les plus violents et les plus féroces. Dans Forcella, le temps est suspendu, figé dans une ère indéfinie qui retient le souffle de l’après-guerre aux années 80. La modernité et la mondialisation n’ont pas pénétré la vie quotidienne des habitants. Oubliée par les institutions, abandonnée, maudite à jamais depuis le tremblement de terre qui s’y ai déroulé dans les années 1980, Forcella est également un lieu où les citoyens suivent des rites antiques d’amitié et de politesse. Forcella est comme l’archétype de toute la ville de Naples. Nous avons continué notre exploration à travers d’autres lieux comme le Quartieri Spagnoli, Sanità, et les plages de la ville, la grande promenade Caracciolo et les plages de la ville de la grande promenade Caracciolo. L’atmosphère était la même. Partout la pauvreté est reine et la camorra le roi.

Jean-Marc Caimi & Valentina Piccinni

http://www.caimipiccinni.com/