En bref

Le Warm Festival ouvre à Sarajevo

Le Warm Festival 2017 commence ce mercredi 28 juin, et ce jusqu’au 2 juillet. L’inaugur...

Guy Tillim remporte le prix HCB 2017 sponsorisé par Hermès

Le photographe sud-africain Guy Tillim a été désigné lauréat du prix Fondation Henri Cartier-Br...

Koudelka en personne à l’Anthology Film Archives

The Anthology Film Archives (New York) accueille ce lundi 26 le photographe tchèque Josef Koudelka,...
PHOTO DU JOUR
Guy Tillim, Union Avenue, Harare, 2016 © Guy Tillim, and Stevenson Gallery
Guy Tillim, Union Avenue, Harare, 2016 © Guy Tillim, and Stevenson Gallery

Pour sa première collaboration avec Le Monde d’Hermès, revue biannuelle de la marque de luxe, Ambroise Tézenas est allé photographier sacs, montres et autres foulards dans la nature sauvage de l’Islande. Entretien avec le photographe autour des coulisses de la prise de vue.

Photographe habitué aux paysages, quelle a été votre réaction lorsque Hermès vous a contacté pour des natures mortes ?

Connaissant la culture d’Hermès en matière de photographie et son degré d’exigence j’ai d’abord été flatté que cette maison de luxe fasse appelle à moi. J’ai trouvé également intéressant que ce soit à contre emploi, ou presque. En effet, je ne suis pas un photographe de nature morte. C’est donc une petite prise de risque de me demander de photographier des objets, prise de risque mesurée toutefois puisqu’il s’agissait de réaliser des images en décor naturel, c’est-à-dire en pleine nature. Du coup, c’était pour moi un beau défi à relever.

Comment se sont déroulées les prises de vue ?

Nous sommes partis deux jours entiers, soient deux levées de soleil et une tombée de nuit. C’est important car nous avons travaillé avec la lumière naturelle uniquement : aucun objet n’a été rééclairé. J’ai ainsi pu agir dans le prolongement de mon travail personnel dont une grande partie rassemble des photographies prises à la nuit tombée, avec les objets en plus, bien sûr.

Y a-t-il eu une part d’improvisation pour la réalisation de ce travail ? 

Nous sommes partis en petit comité, sans styliste, si bien que le placement des objets dans la nature s’est fait de manière assez naturelle et improvisée. C’est une chance et j’ai apprécié cette liberté car nous avons joué avec les différentes éléments rencontrés sur place : le sol rocailleux, la mousse tantôt verte, tantôt grise… Il s’agissait de créer des correspondances entre les différents types d’objets à photographier et le décor, comme par exemple la montre qui est comme dans un écrin dans la mousse, ou bien encore les lanternes qui créent un chemin à la nuit tombée…

Quelle est votre image préférée dans la série ?

Celle des foulards, que nous avons accrochés à un mât trouvé par hasard sur place, les transformant en drapeau. Pour que cela fonctionne, il fallait un peu de vent… et il y a eu du vent !

Propos recueillis par Sophie Bernard

 

Le Monde d’Hermès, automne-hiver 2016

www.monde.hermes.com/

Exposition à venir au Mois de la Photo du Grand Paris
Ambroise Tézenas/Henri Cartier-Bresson
De Paris à Mantes, au fil de la Seine
Du 8 avril au 9 juillet 2017
Musée de l’Hôtel-Dieu, Mantes-la-Jolie
www.manteslajolie.fr/

En savoir plus

PHOTOGRAPHE
Ambroise Tézenas
Événement
Philippe Chancel & Ambroise Tézenas : Welcome Paradise, no photography

Dialogue inédit à partir des corpus respectifs des deux photographes Datazone et Dark Tourism. L'industrie du voyage avide de toujours plus de nouveauté repousse les frontières de l'anecdotique proposant de nouveaux espaces fictionnels. Philippe Chancel explore la face caché...

Exposition
Arles 2015 : Ambroise Tézenas
I was here, tourisme de la désolation

Ambroise Tézenas s'est rendu sur plus d'une douzaine de sites du "Dark Tourisme" (tourisme de la désolation) à travers le monde, du Cambodge au Rwanda, du Liban à la Lithuanie ou encore de l'Ukraine aux Etats-Unis... Ces sites sites sont devenus des de...

Portfolios des Lecteurs
Ambroise Tézenas

Pour clôturer notre série de photos de fête, c'est une séquence de 11 images d'Ambroise Tezenas que nous vous présentons accompagné du texte suivant:

Événement
Mois de la Photo : Ambroise Tézenas et Henri Cartier-Bresson, Au fil de la Seine

Dans le cadre du Mois de la Photo du Grand Paris, l’exposition Au fil de la Seine, de Paris à Mantes met en vis-à-vis une vingtaine d’images des années 50 de Henri Cartier-Bresson et une commande du musée de l’Hôtel-Dieu de Mantes-la-Jolie passée à Ambroise Tézenas.

Photo daily news
David Luraschi, la vie quotidienne d’Hermès sur Instagram

Initiative originale que celle de Hermès qui commissionne des photographes pour animer son compte Instagram. Le premier à s’être prêté au jeu l’année dernière s’appelle David Luraschi dont une des images a suscité plus de 41 000 likes.