En bref

Richard Mosse arrêté en Grèce

Le photographe irlandais Richard Mosse, récent lauréat du prix Pictet 2017 pour sa série Heat Ma...

Le Musée de la Photographie de Charleroi souffle ses trente bougies

Crée en 1987, le Musée de la Photographie de Charleroi fête cette année ses trente ans. «&...

Martin Parr en personne au Metrograph New York

Le photographe britannique Martin Parr, membre de l’agence Magnum Photos, sera en conversation...
PHOTO DU JOUR
Eve Arnold, School for non-violence, Virginia, 1960 © Eve Arnold/Magnum Photos
Eve Arnold, School for non-violence, Virginia, 1960 © Eve Arnold/Magnum Photos

Sabine Weiss, née en 1924 à Saint-Gingolph, en Suisse, a toujours eu une indépendance féroce et un besoin de travailler seule. À dix-huit ans, alors que la photographie n’était pas une profession commune, surtout pour une femme, elle est partie à Genève à vélo. Dans la capitale, elle devient apprentie photographe à l’atelier de Frédéric Boissonnas jusqu’en 1945, et peu après ouvre son propre studio. Mais une fois de plus l’envie de voyager la prend, et après la guerre, Weiss s’installe à Paris pour assister Willy Maywald, le célèbre photographe de mode allemand. C’est à Paris qu’elle rencontre son futur mari, le peintre américain Hugh Weiss, et commence à photographier régulièrement la vie quotidienne de la classe ouvrière parisienne. Durant ses premières années à Paris, elle travaille surtout en indépendante, mais en 1952 elle est embauchée par Vogue comme reporter photo et photographe de mode. C’est aussi le moment où Robert Doisneau découvre sa photographie et lui demande de se joindre à l’agence photo humaniste Rapho, ce qui lui donne l’occasion de travailler et de voyager pour de nombreuses autres publications telles que Time, Life, Newsweek et Paris-Match.

Jusqu’à ce jour, une grande partie du travail de Weiss est encore inconnue du grand public, pour des raisons à la fois personnelles – elle a expliqué qu’elle avait peu montré son travail noir et blanc depuis les années cinquante : « C’était mon jardin secret, ma réserve, ma mémoire personnelle et intime ». Et pour des raisons indépendantes de sa volonté – sa première et dernière exposition personnelle aux États-Unis a eu lieu à l’Art Institute de Chicago, à une époque où l’école humaniste française de photographie était populaire, en 1954 ! Ce n’est que récemment qu’elle a été “redécouverte” en Europe grâce à une rétrospective de 2016 organisée par le Musée du Jeu de Paume à Tours. L’exposition a révélé la diversité de la production de Weiss en tant qu’artiste et la définit comme la dernière représentante de l’Ecole humaniste française de photographie, aux côtés de photographes bien connus tels que Robert Doisneau, Izis Bidermanas et Willy Ronis.

Sabine, maintenant âgée de quatre-vingt-douze ans, n’est pas du genre nostalgique – sa curiosité insatiable et sa légèreté ont toujours dominé sa vie et son travail photographique. Comme elle le dit, la photographie est « un alibi, un prétexte pour tout voir, pour aller partout, pour communiquer avec tout le monde ». Cela se reflète dans ses remarquables photos vintage de Paris dans les années cinquante – pleines de compassion et de tendresse envers l’humanité. C’est grâce à ce catalogue et à l’exposition qui va suivre à la galerie que nous espérons mettre au premier plan la photographie de Weiss, mais espérons-le, cette fois-ci pour de bon.

 

Sabine Weiss, Mémoire Intime
10 février – 29 avril
Galerie Stephen Daiter
230 W Superior Street, Suite 400
Chicago, IL 60654
Etats-Unis

Http://stephendaitergallery.com/

En savoir plus

PHOTOGRAPHE
Sabine Weiss

Sabine Weiss est née en Suisse en 1924. En 1942 elle se demande ce qu’elle fera de sa vie et décide qu’elle sera photographe puisque déjà c’est ce qu’elle aime faire. Fille d’une m&e...

Événement
Paris : Le Monde de Sabine Weiss

Sabine Weiss fête le 23 juillet prochain ses 92 ans. Son travail est mis à l’honneur ce printemps dans le cadre de plusieurs expositions en France et de la sortie d’un ouvrage aux éditions La Martinière le 16 juin. La galerie Les Douches propose au public une sélection d...

Événement
Paris Photo 2015 : Sabine Weiss et Ernst Haas aux Douches La Galerie

Les Douches la Galerie présente deux maîtres de la photographie documentaire rarement montrés à Paris Photo, Sabine Weiss et Ernst Haas. Elle expose des tirages exceptionnels, des vintages, jusque-là jalousement conservés dans l'atelier des deux artistes.

Interview
Regardez voir : Sabine Weiss sur France Inter

Chaque semaine, L'Œil de la Photographie vous présente l'émission radiophonique Regardez voir, produite par Brigitte Patient sur France Inter. Rediffusion de la rencontre avec Sabine Weiss (première diffusion en novembre 2014) agrémentée d...

Interview
Rien à voir : Sabine Weiss, un mannequin au casino

Sabine Weiss a fêté ses 90 ans. Elle a été l'invitée d'honneur du Salon de la photographie cette année. Connue pour appartenir au courant “humaniste” de la photographie, elle a également réalisée de nombreu...

Festival / Foire
Le Salon de la Photo 2014 : Hommage à Sabine Weiss

Pour cette nouvelle édition du Salon de la Photo, une exposition est spécialement organisée en hommage à Sabine Weiss, qui fête cette année ses 90 ans. L’exposition hommage se compose de trois temps forts dans le cadre du Mois d...

Festival / Foire
Le Salon de la Photo 2014 : Sabine Weiss, 9 déclics

9 photographes rendent hommage à Sabine Weiss. Catalina Martin-Chico, Cédric Gerbehaye, Florence Levillain, Jean-Christophe Béchet, Marion Poussier, Mat Jacob, Philippe Guionie, Stéphane Lavoué, et Viviane Dalles célèbrent les 90 p...

News
Joyeux 90 ans Sabine Weiss !

Elle a soufflé ses bougies en une seule fois. Sabine Weiss a fêté son anniversaire à la Maison européenne de la photographie. Cette soirée hommage était organisée par le Salon de la photographie et Jean-Luc Monteros...