En bref

Richard Mosse arrêté en Grèce

Le photographe irlandais Richard Mosse, récent lauréat du prix Pictet 2017 pour sa série Heat Ma...

Le Musée de la Photographie de Charleroi souffle ses trente bougies

Crée en 1987, le Musée de la Photographie de Charleroi fête cette année ses trente ans. «&...

Martin Parr en personne au Metrograph New York

Le photographe britannique Martin Parr, membre de l’agence Magnum Photos, sera en conversation...
PHOTO DU JOUR
Eve Arnold, School for non-violence, Virginia, 1960 © Eve Arnold/Magnum Photos
Eve Arnold, School for non-violence, Virginia, 1960 © Eve Arnold/Magnum Photos

La dernière série de la photographe américaine Karen Knorr met en scène des animaux dans des décors d’Europe et d’Inde. Prises entre 2003 et 2016 dans divers musées européens, demeures d’époque ou palais et temples indiens, ces images explorent la disjonction entre nature et culture, faisant ainsi entrer la tradition historique de la représentation animale dans le XXIe siècle.

Dans ces deux séries, Knorr combine avec malice les technologies et les genres, mêlant le numérique et l’argentique, la photographie de nature et d’architecture. Travaillant principalement en format numérique, elle montre des intérieurs qu’elle combine avec des figures animales photographiées à part, avant d’être insérées dans l’environnement de son choix. Les limites du réel sont ainsi défiées par ce processus hybride comme par l’incongruité des scènes. L’ambiguïté est au cœur de l’œuvre de Knorr et donne leur force à ses images.

Comme le souligne la photographe, l’objectif habituel des fables est d’enseigner une leçon en attirant l’attention sur le comportement animal et sa relation aux actions et aux défauts humains. Les animaux des fables expriment par métaphore la folie des hommes, et critiquent la nature humaine. Dans l’univers de Knorr, les animaux ne sont toutefois pas déguisés pour ressembler aux hommes et ils n’illustrent pas une morale explicite. Libérés des contraintes narratives, ils errent librement dans le territoire humain, attirant l’attention vers le fossé sans pont entre nature et culture. Ils empiètent sur le domaine des muséums et des palais, en nous montrant la distance incommensurable entre deux mondes : l’animal d’une part, le site culturel de l’autre, qui ne fait entrer la nature que sous la forme d’une représentation.

 

Karen Knorr, Europe and India
Du 13 avril au 25 mai 2017
Danziger Gallery
95 Rivington St
New York, NY 10002
USA

http://www.danzigergallery.com/

En savoir plus

PHOTOGRAPHE
Karen Knorr

Américaine, résidente britannique, née à Francfort-sur-le-Main, Allemagne, 1954. Vit et travaille à Londres. Actuellement professeur de photographie à l’Université d’arts créatifs, Farnham BA/ MAPhotography

Événement
Karen Knorr, The Lanesborough

Le Lanesborough (autrefois un hôpital fermé dans les années 1990) est l'un des hôtels les plus chers du monde. Les chambres ont des majordomes et l'hôtel est un palais fantastique où l’on peut trouver son bonheur et répondre à tous ses désirs pour un week-end parfait ...

Événement
Moscow PhotoBiennale 2016 : Karen Knorr

Le Musée d’Art Multimédia de Moscou présente, dans le cadre de la 11ème édition du mois de la Photographie à Moscou PHOTOBIENNALE 2016, l’exposition " British style. 1970s–1980s " de la photographe britannique Karen Knorr dont le commissariat a été assuré par Olga ...

Les Livres
Karen Knorr : Belgravia
Chez Stanley/Barker

A travers des photographies accompagnées de citations, le travail Belgravia, de Karen Knorr, décrit classe sociale et pouvoir parmi les figures riches et internationales au début du thatchérisme à Londres. Produites entre 1979 et 1981, ces images sont pour la première fois ...

Exposition
Karen Knorr

Exposition
India Song – Karen Knorr

Art Motif Gallery F 213 C Lado Sarai 110030 New Delhi

Exposition
Fables, Karen Knorr et la collection photographique du Musée

Musée des Beaux-Arts, Maison de la photographie113 rue du Général Leclerc83000 Toulon