En bref

Appel à candidatures : Prix Bayeux-Calvados 2017

Le Prix Bayeux-Calvados des correspondants de guerre 2017 a soif de connaître vos travaux. Les can...

Début de la 3e édition de Photo se Livre à Aix-en-Provence

Du 30 mai au 17 juin, la galerie Fontaine Obscure à Aix-en-Provence accueille le festival Photo se...

Mathias Depardon interrompt sa grève de la faim

Arrêté le 8 mai dernier lors d’un reportage pour National Geographic, et détenu depuis à ...
PHOTO DU JOUR
Annie Leibovitz, Photos tirées de la série Driving © Annie Leibovitz
Annie Leibovitz, Photos tirées de la série Driving © Annie Leibovitz

Le photographe de guerre américain Stanley Greene est mort, ont annoncé ce matin plusieurs médias ainsi que Jean-François Leroy, directeur du festival Visa pour l’image. Ce dernier a déclaré: « Stanley vient de mourir. Face à la maladie, il a toujours été très optimiste et a tenté de lutter jusqu’au bout. »

Né à New York, Stanley Greene avait été un militant des Black Panthers avant de se faire connaitre comme photojournaliste, notamment par des reportages en Afghanistan, au Darfour ou au Rwanda. Ses premiers travaux, quant à eux, portent sur les punk de San Francisco, l’ex URSS, la chute du mur de Berlin ou encore la Tchétchénie. Son style se caractérisait par une certaine subjectivité. « C’est au journaliste de lever le voile sur les horreurs du monde », disait-il.

Ancien membre de l’agence française VU, il avait ensuite cofondé l’agence de photojournalisme Noor à Amsterdam, en 2007. Il avait également été l’assistant du célèbre photographe W. Eugene Smith. Son décès est survenu à l’âge de 68 ans à Paris.