En bref

Richard Mosse arrêté en Grèce

Le photographe irlandais Richard Mosse, récent lauréat du prix Pictet 2017 pour sa série Heat Ma...

Le Musée de la Photographie de Charleroi souffle ses trente bougies

Crée en 1987, le Musée de la Photographie de Charleroi fête cette année ses trente ans. «&...

Martin Parr en personne au Metrograph New York

Le photographe britannique Martin Parr, membre de l’agence Magnum Photos, sera en conversation...
PHOTO DU JOUR
Eve Arnold, School for non-violence, Virginia, 1960 © Eve Arnold/Magnum Photos
Eve Arnold, School for non-violence, Virginia, 1960 © Eve Arnold/Magnum Photos

Le Sungkok Art Museum de Séoul présente l’œuvre de l’un des plus grands maîtres de la photographie.

Né en 1894 à Budapest (Hongrie), André Kertész réalise son premier cliché en 1912. Il photographie ses amis, sa famille et la campagne hongroise. En 1925, après la guerre, en quittant sa Hongrie natale, André Kertész choisit Paris. Il découvre le plaisir d’arpenter les rues, de flâner le long des quais de la Seine, d’errer dans les jardins publics, il parcourt inlassablement la ville. À Montparnasse, il fréquente le Dôme, où il retrouve des artistes hongrois et rencontre de nombreuses personnalités littéraires et artistiques qu’il photographie (Mondrian, Eisenstein, Chagall, Calder, Zadkine, Tzara, Colette).

En 1928, il est l’un des premiers photographes à utiliser le Leica. Chroniqueur du quotidien, il décrit avec profondeur les moments les plus anodins de la vie. Il réalise également des œuvres de commande pour des magazines, ses photographies sont fréquemment publiées dans la presse française (Vu, Art et Médecine) et allemande (Frankfurter Illustrierte, Uhu…). Au début des années trente, André Kertész est un photographe reconnu, publié, vivant de sa photographie, constamment sollicité pour présenter son art dans les expositions internationales.

En 1933, il réalise la célèbre série des Distorsions. Alors au sommet de son art, il décide de partir pour New York en 1936, ayant signé un contrat avec l’agence Keystone. Day of Paris, conçu par Alexey Brodovitch, est publié en 
1945. Employé par les éditions Condé Nast à partir de 1949, André Kertész devient le collaborateur régulier de House and Garden. Au début des années 1950, il commence à utiliser la couleur. Pour son travail personnel, il photographie son quartier, quittant progressivement la rue pour photographier de la fenêtre de son appartement donnant sur Washington Square.

En 1963, ses négatifs de Hongrie et de France sont retrouvés dans une propriété
 du sud de la France. Son talent est désormais reconnu à travers le monde et les expositions se multiplient. De nombreuses publications lui sont consacrées : Soixante ans de photographie 1912-1972, J’aime Paris (1974), Distorsions (1976), Hungarian Memories (1982). Il séjourne de plus en plus souvent en France avant de décéder en 1985 à New York.

En 1986, un premier hommage lui est rendu, la Mission du patrimoine photographique accueille au Palais de Tokyo, à Paris, l’exposition André Kertész of Paris and New York, organisée par l’Art Institute de Chicago en collaboration avec le Metropolitan Museum of Art de New York. Au début de l’année 1987, les quelque cent mille négatifs de son œuvre, sa correspondance ainsi que de précieuses archives de la donation sont ainsi transférées de New York à Paris. De nombreuses expositions suivront à travers le monde.

Classique parmi les classiques, maître pour nombre de ses pairs, André Kertész est une figure majeure de l’histoire de la photographie. Synthèse d’une éthique et d’une esthétique, son œuvre recoupe ou précède différents courants d’avant-garde tout en restant profondément attachée aux valeurs humanistes.

La Donation André Kertész au ministère de la Culture et de la Communication actuellement conservée à la Médiathèque de l’architecture et du patrimoine constitue un des enrichissements les plus remarquables du patrimoine photographique français. Elle a été signée un an avant sa mort, le 30 mars 1984. Kertész donna à l’Etat français 100 000 négatifs noir et blanc et couleur, 15 000 diapositives couleur, correspondances et divers documents. Elle est la marque de reconnaissance la plus significative de son attachement à la France où il vécut de 1925 à 1936. Ces onze années marqueront son œuvre de façon décisive.

 

André Kertész, Le double d’une vie
Du 8 juin au 3 septembre 2017
Sungkok Art Museum
42 KyoungHeeGoong-gil, Jongno-gu
Seoul 110-062
Corée du Sud

http://www.sungkokmuseum.org/main/exhibitions/%EC%95%99%EB%93%9C%EB%A0%88-%EC%BC%80%EB%A5%B4%ED%85%8C%EC%B8%A0-andre-kertesz/?ckattempt=1

Cette exposition a été organisée par le Jeu de Paume, Paris, et diChroma photography, en collaboration avec la Médiathèque de l’architecture et du patrimoine. Le fonds André Kertész est géré par la Médiathèque de l’architecture et du patrimoine / ministère de la Culture et de la Communication qui en possède les droits d’auteur.

En savoir plus

PHOTOGRAPHE
André Kertesz

André Kertész (1894-1985) est un photographe hongrois, naturalisé américain, acteur important de la scène artistique parisienne durant l'entre-deux-guerres.

Dans les archives de…
Celebrating the Negative : André Kertesz par John Loengard

André Kertész prit la photo "Satiric Dancer" en 1926, un an après son arrivée à Paris à l'âge de 31 ans. Plus tard, il devint allergique aux produits chimiques de développement photographique, et c'est Igor Bakht qui fit toutes ses impressions à partir de 1964.

Ventes aux enchères
Artcurial Paris : vente André Kertesz du 14 novembre 2014

C’est une collection de 125 clichés d’André Kertész qui sera mise en vente dans le cadre du mois de la photo chez Artcurial.Ces 125 clichés appartenaient à un proche de l’artiste et ne sont jamais passés en vente jusqu&r...

Portfolio
André Kertész: –Tugboat stories

En 1936, engagé par l'agence Keystone, Kertész (1894 - 1985) quitte Paris pour s'installer aux Etats Unis. Son arrivée à New York est difficile, hormis quelques publications dans Vogue et Harper's Bazaar, il peine à retrouver sa place avec des commanditaires aux exigences t...

Exposition
Berlin –André Kertész

Le Martin-Gropius-Bau à Berlin présente, en collaboration avec le Jeu de Paume à Paris, et jusqu’au 11 septembre, une vaste rétrospective du photographe hongrois André Kertész. Organisée de façon chronologique mais aussi thématique, l’exposition suit les séjours de ...

Exposition
André Kertész – Conférence Anne de Mondenard

Conférence le 16 janvier 2011 à 11h30 Centre Pompidou 75191 Paris cedex 04