En bref

Le musée Nicéphore Nièpce recrute son directeur

Le musée Nicéphore Niépce et la ville de Chalon-sur-Saône recherchent un directeur. Fort d&rsq...

Les vainqueurs du Prix de Photographie Magnum et LensCulture annoncés

L’agence Magnum Photos a annoncé les vainqueurs de son tout jeune prix de photographie. Il s&...

Record de vente pour Wolfgang Tillmans

Le photographe allemand Wolfgang Tillmans, âgé de 48 ans, a vu son oeuvre Freischwimmer #84 être...
PHOTO DU JOUR
Luciana Pampalone, Graflex, 2012 © Luciana Pampalone
Luciana Pampalone, Graflex, 2012 © Luciana Pampalone

Exposition

« De bois et de fer… » de Maxime Fardeau

8 novembre 2015 , Ecrit par manager

La Lanterne est très heureuse et fière de vous présenter la première exposition personnelle en galerie de Maxime Fardeau, «  De bois et de fer…, Dans l’intimité des frontières matérielles  ».

Photographe autodidacte, Maxime Fardeau  est né le 22 avril 1988, à Enghien-les-Bains, en région parisienne. Diplômé en 2011 de l’Ecole Nationale Supérieure des Arts et Métiers, il voyage par la suite à travers le monde en tant que consultant.

Toujours armé de son Lubitel, il photographie alors les paysages qui s’offrent à lui. L’instantané ne tardera pas à attirer Maxime Fardeau dans ses filets et la pratique ne le lâchera plus. Enfin, la photographie argentique devient sa seconde passion, d’abord grâce à un appareil Canon avant de se laisser séduire par le mythique Leica qui a fait la gloire des plus grands de la  «  street photography  ».

Aussi bien en noir et blanc qu’en couleur, alternant entre photographie instantanée et argentique, Maxime Fardeau allie recherches esthétiques et prises de vue furtives et capture grâce à son regard exercé les moments précieux de la vie, la spontanéité de la rue et les paysages urbains. Aujourd’hui, il a fait de Paris son terrain de jeux de prédilection. A vrai dire, la ville n’est pas le sujet principal de ses photographies mais devient plutôt un décor modulable qui s’offre à l’objectif de l’artiste. L’étude des matières et des textures comme témoins du passage du temps, les êtres isolés ou noyés dans la foule, l’instant volé ou encore la solitude sont ses thématiques les plus récurrentes.

L’exposition « De bois et de fer… » présente une série inédite débutée il y a plusieurs années et enrichie continuellement, au gré des destinations. L’oeil de Maxime Fardeau aime s’attarder sur un élément fondamental de notre vie –  qu’elle soit urbaine ou rurale – et auquel nous ne prêtons guère d’attention: la porte, cette barrière matérielle qui délimite la frontière entre le monde extérieur et notre foyer. Portes et portails, poignées et serrures  deviennent alors sous l’objectif de l’artiste des témoins de notre passage mais aussi  du temps qui passe. Le sujet permet au photographe de jouer avec les lignes, les matières, les motifs, … et démontre l’immense talent de ce dernier pour la composition.

Informations pratiques

Date

  Du   2015-11-05
  au    2015-12-23

Lieu

La Lanterne

80 Boulevard de Ménilmontant
Paris France

06.33.84.97.23

http://www.galerielalanterne.com

Accès détaillé GoogleMaps

En savoir plus

LIEUX
Galerie La Lanterne

http://www.galerielalanterne.com